↑ Retour à LE CONTEXTE

Données Chiffrées

 

  • Selon les données statistiques disponibles auprès des institutions étatiques, des agences des Nations Unies et des organisations humanitaires les indicateurs sociaux et économiques de la République Démocratique du Congo sont parmi les plus faibles du continent Africain.
  • Le produit intérieur Brut (PIB) par habitant a été estimé à 185 dollars US en 1997.
  • La RDC est classée au 152e rang sur 174 pays selon l’indice de développement humain du PNUD, soit une chute de 12 places depuis 1992 (140ème rang).
  • 80% des ménages en RDC vivent avec moins d’un dollars US par jour et par personne (Kinshasa 1$ US par jour, tandis qu’à certains endroits à l’Est de la RDC, les gens vivent avec 0,18$US par jour).
  • Le taux de scolarisation des enfants est de 31% et le budget de l’éducation représentait 1,9% du budget de l’Etat en 2004. Le faible taux de scolarisation touche particulièrement les femmes dont 52% sont analphabètes ; 400.000 enfants déplacés n’ont plus accès à l’éducation.
  • 24,2% d’enfants de moins de 15 ans travaillent.
  • Plus de deux millions de personnes ont été déplacées pendant la guerre et il y a plus de 10.000 enfants soldats.
  • L’espérance de vie en République Démocratique du Congo est estimée à 51 ans (2000).
  • 60 % de la population n’a pas accès aux soins de santé primaire et les dépenses allouées à ce secteur ne dépassent pas 1% du budget de l’Etat.
  • La malnutrition touche environ 64% de la population. Le taux global de malnutrition des enfants de moins de 5 ans est de 30% dans certaines régions. Un ménage sur trois ne peut faire qu’un repas par jour et 2% de la population ne peut se nourrir qu’un jour sur deux.
    • Le paludisme et les infections respiratoires restent les principales causes de mortalité. Le paludisme à lui seul est responsable d’un demi-million des morts par an.
    • La RDC suit l’émergence de certaines maladies à potentiel endémique comme la peste et l’endémicité d’autres maladies comme le choléra et le trypanosomiase.
    • 45% de la population ont accès à une eau potable avec des taux aux alentours de 3M dans l’Est du Pays en milieu rural.
    • La situation des IST et du VIH Sida en RDC montre que le taux de prévalence national est estimé à 4,7 % et près d’un million d’enfants congolais sont devenus orphelins en raison de l’épidémie.
    • Le mode de transmission le plus courant en RDC se fait par la voie sexuelle : 85% et la transmission mère-enfant ne représente que 20%. Une étude menée par le Programme National de Lutte le SIDA (PNLS) en 2003 montre que la contamination intervient très tôt en RDC dès 10 ans dans certains cas, en raison de la précocité des rapports sexuels.