↑ Retour à PARTENARIAT

Les partenaires

 

FICHE SIGNALÉTIQUE DE L’AIDE À L’ENFANCE DÉFAVORISÉE”A.E.D.”

Première main de secours aux enfants en situation particulièrement difficile à Kinshasa depuis 1966

CRÉATION DE l’A.E.D.

Création en juillet 1966, l’Aide à l’Enfance Défavorisée, en sigle A.E.D., a été dotée de la personnalité civile par Ordonnance Présidentielle n°70/132Bis du 30 avril 1970, journal officiel (Moniteur Congolais n°18 du 15.09.1970).

OBJECTIF

L’A.E.D. a été créée pour prévenir certaines situations problématiques auxquelles certains enfants sont susceptibles d’être exposer par manque d’appui/soutien. L’objectif de l’A.E.D. est de :

  •  réinsérer socialement les enfants en situation difficile avec trois domaines d’intervention :
    •  prévention ;
    • éducation formelle et non formelle ;
    • réinsertion sociale.

L’action de l’A.E.D. gravite autour de trois axes principaux à travers lesquels elle réalise des activités permettant de :

    • promouvoir pour les enfants l’éducation à la responsabilité ;
    • favoriser leur ascension à l’autonomie ;
    • développer leur capacité à s’insérer et à s’organiser dans la communauté.

GROUPE CIBLE

  • Enfants (filles et garçons) de 5 à 18 ans porteurs des problèmes à caractère social. Il s’agit des :
    • enfants inadaptés scolaires et désœuvrés ;
    • enfants et jeunes de la rue ;
    • enfants abandonnés par la famille :
      • Enfants en rupture familiale
      • Enfants dits “sorciers”
      • Enfants orphelins de SIDA ou de guerre
      • Enfants exploités économiquement et sexuellement
      • Enfants déplacés de guerre
      • Filles mères, filles victimes de violences sexuelles
      • Enfants vivant avec le VIH/SIDA
      • Prédélinquants, délinquants, déviants sociaux

 

ORGANISATION 

Depuis sa création, l’A.E.D. s’est doté des structures associatives suivantes :

  • Assemblée Générale
  • Conseil d’Administration
  • Comité de Direction
  • Secteurs d’activité : l’A.E.D. fonctionne sous forme d’un réseau avec des structures décentralisées constituées en 4 secteurs de base et d’appui :
    • 1. Secteurs de base (2)
      • Secteur Enfants et Jeunes de la rue “E.J.R.” (3 centres + 2 services)
      • Secteur Placement, Observation et Rééducation “P.L.O.R.” (5 centres
    • 2. Secteurs d’appui (2)
      • Secteur Recherche, Formation, Information et Reclassement “R.F.I.”
      • Secteur Administratif et Financier “A.D.F.

 ACTIVITÉS

Axe 1 : La prise en charge psychosociale

L’objectif spécifique est la réinsertion des enfants et jeunes de la rue en famille, en communauté ou en autonomie. Cet objectif est réparti en trois volets :

 

  • Protection de l’enfant
  • Engagement de l’enfant dans le processus de resocialisation et de réinsertion
  • Renforcement des actions de protection et de réinsertion à travers le réseau thématique “enfants et jeunes de la rue” (REEJER)

Ces activités sont menées aussi bien en milieu semi-ouvert qu’en milieu ouvert. Voici les centres et services qui les mettent en œuvre :

 

CENTRES

CAPACITE D’ACCUEIL

ACTIVITES ORGANISEES

LOCALISATION

PEKABO(PEma : Repose toi, KAnisa : réfléchis, BOngwana : change)

 

(Garçons)

150 enfants

Accueil, alimentation, soins de base, enquêtes sociales, écoute et activités ludiques et d’éveil, hébergement transitoire (20 lits), alphabétisation et scolarisation, réinsertion sociale, suivi des réunifications familiales… Commune de BARUMBU
MBONGWANA (Changement) 

 

(Garçons)

180 enfants

Accueil, alimentation, soins de base, enquêtes sociales, écoute et activités ludiques et d’éveil, hébergement transitoire (100 lits), alphabétisation et scolarisation, réinsertion sociale, suivi des réunifications familiales… Commune de KINTAMBO
BOMOYI BWA SIKA“B.B.S.”

(Vie nouvelle)

(Filles)

100 enfants

Accueil, alimentation, soins de base, enquêtes sociales, écoute et activités ludiques et d’éveil, alphabétisation et scolarisation, réinsertions sociale, suivi des réunifications familiales… Commune de LINGWALA
EQUIPE MOBILE

/

Contact, sensibilisation et orientation des enfants dans la rue vers leur familles ou vers des centres d’accueil, enquêtes sociales, réunification familiale, sensibilisation à la prévention des IST du VIH/SIDA Communes de GOMBE, LINGWALA, KINSHASA, BARUMBU, BUMBU, KINTAMBO, BANDAL, KASA-VUBU
POOL SANTE

1200 enfants

Trois dispensaires offrant des soins de santé primaires et soins de IST, références médicales aux hôpitaux pour les enfants nécessitant, éducation sanitaire, soins dans la rue grâce aux infirmiers de l’équipe mobile. Dispensaire de PEKABO, BBS, MBONGWANAEquipe Mobile,

Hôpital de Kalembelembe

 

Suite aux rafles des enfants de la rue en 2001, le Ministère des Affaires Sociales, l’Hôtel de Ville de Kinshasa, les organismes du système des Nations Unies (UNICEF, OCHA, PAM…) ont reconnu l’A.E.D. pour mettre à disposition un cadre d’accueil, d’écoute et d’accompagnement. D’où l’ouverture du centre MBONGWANA.

Axe 2 : La formation professionnelle et l’apprentissage

Seule structure du genre disposant des infrastructures viables (5) et d’un personnel qualifié/expérimenté pour la formation des enfants et jeunes porteurs des problèmes à caractère social. Chaque année, elle reçoit une forte demande (dépassant même ses moyens humains et matériels) des enfants eux–mêmes, des parents, des églises (toutes confessions confondues), d’institutions gouvernementales, structures privées, organismes du système des Nations Unies…

La formation professionnelle et l’apprentissage consiste en l’acquisition des métiers permettant la revalorisation des enfants. Cette formation est organisée à travers 5 centres :

 

CENTRES

CAPACITE D’ACCUEIL

SECTIONS ORGANISEES

LOCALISATION

BOYOKANI(Entente)

 

(Garçons)

Créé en 1966

250 enfants

Agriculture/élevageAjustage/soudure

Electricité

Maçonnerie

Menuiserie

Commune de KINTAMBO
ELIKYA(Espoir)

 

(Filles)

Créé en 1968

150 enfants

CoiffureCouture

Ménagère/restauration

Alphabétisation

Commune de KALAMU
LIBOTA(Famille)

 

(Filles)

Créé en 1981

50 enfants

CoiffureCouture

Ménagère/restauration

Alphabétisation

Commune de KIMBANSEKE
TOMISA(Effort)

 

(Filles)

Créé en 1983

50 enfants

CoiffureCouture

Ménagère/restauration

Alphabétisation

Commune de KISENSO
TOBONGA(Devenons meilleurs)

 

(Filles)

Créé en 1979

70 enfants

CoiffureVente

Ménagère/restauration

Alphabétisation

Commune de NGIRI NGIRI

 

L’A.E.D. dispose d’une concession agricole de 50 hectares à KINGANKATI, localité située au plateau des BATEKE à 120 km de Kinshasa.

 

Axe 3 : L’insertion professionnelle

L’objectif est de soutenir les efforts des jeunes formés dans les centres de l’A.E.D. dans :

  • la recherche de l’emploi
  • la création de l’emploi (création de micro-entreprises entre les jeunes)
  • le renforcement des capacités des jeunes travaillant à leur propre compte.

PARTENARIAT ACTIF 

L’A.E.D. a déjà eu à collaborer et collabore avec quelques partenaires pour l’accomplissement de son action.

Dans le passé, nous avons bénéficié de l’appui de :

  • MISEREOR et PMK Allemagne
  • OXFAM Grande Bretagne
  • CEBEMO Hollande
  • CARITAS Hollande
  • NCK Hollande
Actuellement nous bénéficions de l’appui de :
  • Médecins du Monde France
  • UNICEF
  • Fonds Mondial pour les Enfants
  • Africare
  • Coopération Internationale Sud – Sud “C.I.S.S.”
  • Auteuil International France
  • Réseau des Educateurs des Enfants et Jeunes de la Rue “REEJER”

DIFFICULTÉS 

  • L’ampleur et la complexité de la situation difficile des enfants.
  • L’insuffisance de moyens.
  • Les sous équipement des centres.
  • Les échanges d’expériences avec d’autres pays du monde.
  • Les irrégularités dans le versement des subventions de l’Etat.
  • Les financements ponctuels et saisonniers des projets rendant difficile la réalisation d’un plan d’action de longue durée.

 

PERSPECTIVES D’AVENIR

  • L’autofinancement des activités.
  • Extension de l’intervention dans d’autres provinces.
  • Echanges d’expérience avec les organisations analogues des autres pays.